Outils de veille : des noms originaux qui ont piqué ma curiosité

Je suis finalement de retour dans le superbe monde Web après quelques jours d’inaction dû à un service Internet qui ne fonctionnait pas. C’est dans des moments comme ceux-là qu’on se rend compte que nous sommes dépendants de la technologie 2.0.

Fait intéressant : j’ai eu le temps de penser à quels outils je voulais explorer cette semaine à la suite de la lecture du billet très intéressant (mais avec quelques fautes d’orthographes, dommage !) de Frédéric Gonzalo*. J’en suis venue à la conclusion suivante : puisque cette matière est nouvelle pour moi, pourquoi ne pas choisir des outils dont le nom me fait sourire? Autant s’amuser tout en apprenant. J’ai donc choisi de découvrir Social Bro, Sprout Social, et Zite.

Tout d’abord, je prends le temps de préciser que j’utilise déjà Google Alerts et Google Analytics et je les apprécie beaucoup. Ils sont faciles à utiliser, très précis et ils m’envoient l’information dont j’ai besoin, la plupart du temps (quand ce n’est pas des spam, mais ça arrivent pas trop souvent).

Social Bro

Avec celui-là, j’ai vraiment l’impression d’entrer dans un univers totalement masculin, à cause du nom, évidemment. Puisque c’est habituellement payant, je me suis inscrite à 15 jours d’essai gratuit. Par contre, il y a peut-être quelque chose que je n’avais pas compris, mais Social Bro fait juste, comme j’ai pu voir, une analyse pour Twitter. Comme je n’utilise pas beaucoup mon compte Twitter (je lis plus que je peux ‘’twitter’’), je n’ai vu aucune utilité à continuer de l’utiliser.

L’interface de Social Bro est par contre très intéressante et permet d’avoir une bonne idée des comptes ou des gens que je suis sur Twitter. On peut aussi directement écrire sur Twitter avec ce logiciel et même qu’éventuellement, j’aurais pu obtenir des trucs et astuces sur mon twittage, comme à quel moment il est plus opportun de publier, et beaucoup plus. La section aide du site est superbement bien faite et bien pratique. De plus, on peut même voir des détails comme le dernier twit d’une personne, membre de Twitter depuis combien de temps, combien de personnes cette personne influence, etc. Si j’utilisais Twitter à mon travail, par exemple, Social Bro mériterait certainement que je m’y attarde un peu plus. D’ailleurs, on peut même demander une analyse de nos compétiteurs : ça, c’est génial ! En passant, j’ai effacé mon compte Social Bro et on m’a demandé pourquoi. J’ai trouvé que c’était une belle attention de leur part quand même.

Allez hop ! Au suivant : Sprout Social (ha ha ha – sérieusement : qui nomme son logiciel avec le nom sprout? Ça fait prout, prout sprout)! Je divague : désolée 🙂

Bon, autre séance d’inscription d’une période d’essaie de 30 jours. J’ai tout de même joué sur le côté sécuritaire avant de m’inscrire et je leur ai demandé, parce que je trouvais que ce n’était pas clair, si je pouvais l’essayer sans m’abonner. Évidemment, cette assurance me donnait l’option d’annuler le service si je découvrais que ça ne me convenait pas. J’en ai aussi profité pour tester leur délai de réponse à un courriel d’information. Résultat? Réponse la journée d’après : service à la clientèle : check ! Un plus pour une compagnie qui est dans le merveilleux monde des médias sociaux.

Donc, Sprout Social est tout de même facile à utiliser mais j’ai rencontré quelques problèmes au départ. Premièrement, on me demandait si l’application pouvait contacter mes amis(es) Facebook en mon nom : j’ai eu toute la misère du monde à trouver comment les interdire de faire cette action. Je crois bien que j’ai réussi (j’espère !), sinon mes amis(es) Facebook me le diront bien. À part ce petit détail, j’adore cette application. On peut avoir un bon profil démographique des gens qui aiment notre page, qui partage nos statuts, quels statuts sont les plus populaires, combien de photos ont été publiées, etc. Je remarque donc, dans le cas de la page de la Caisse populaire Trillium, que les adeptes de ma page aiment bien quand je mets des photos qui impliquent des employés (engagement d’au moins 25 % à chaque fois !) et quand je parle ‘’moins’’ de nous, mais plus d’autres sujets. Les tirages et les publications d’emplois au sein de la Caisse obtiennent le plus de partages. Le site me permet aussi de voir que j’ai 49 % de mes adeptes qui sont des hommes contre 51 % des femmes.

De plus, j’ai découvert que la grande majorité de la clientèle qui ‘’aiment’’ ma page est âgée de 18 à 24 ans, mais que je n’ai aucun 13 à 17 ans qui l’aiment. Il faut que je trouve des moyens pour rejoindre cette clientèle ! Enfin, l’application m’a aussi permis de voir les statistiques des autres pages dont je suis la gestionnaire (Théâtre Tremplin et Zoom sur la bourse – Ottawa) : un plus pour le développement d’affaires et de la clientèle. J’aimerais bien m’abonner à ce service, au coût de 39 $ par mois pour la version de base. Il me reste juste à convaincre mon patron de son utilité, et croyez-moi, je n’aurai aucune difficulté à le faire.

Le dernier mais non le moindre : Zite. Alors là, je suis tombée en amour. Même si le mot me fait penser à un bouton, d’où la raison pour laquelle je l’ai choisi, je suis tout simplement charmée par cette application de contenu filtré. Je préfère d’ailleurs mieux Zite que StumbleUpon et Pinterest. Ne le dites pas trop fort : j’ai même désinstallé ce dernier… J’étais rendue avec beaucoup trop d’applications, qui souvent m’empêchaient de faire mes tâches quotidiennes, comme le ménage ou la vaisselle, parce que j’en avais trop à lire… Hum, attendez un instant : lire ou faire la vaisselle? Le choix est très facile à faire 🙂

* http://fredericgonzalo.com/2012/04/02/12-outils-pour-mieux-gerer-linfobesite-des-medias-sociaux/

Publicités

2 réflexions au sujet de « Outils de veille : des noms originaux qui ont piqué ma curiosité »

  1. Ha! Ha! C’est vrai que les noms des plateformes sont originaux… :p Pour ce qui est de Social Bro, il est vrai que l’esthétique est plutôt masculine, à la limite fade. Mais bon! Les fonctionnalités sont quand même très intéressantes. Mais… pour moi, 2 gros défauts: il tweet seulement et est disponible en anglais et espagnol seulement. Que dire de plus… 🙂 Beau billet et bonne semaine! 😀

  2. Vous avez bien raison au sujet de Social Bro et moi aussi j’en ai été déçue un peu, puisque je n’utilise pas beaucoup Twitter. Disponible seulement en anglais espagnol? Peut-être que ça serait une bonne raison pour moi de pratiquer mon espagnol 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s