Je suis quétaine et je l’avoue

Là, vous vous dites certainement : de quoi parle-t-elle et surtout, quel est le lien avec la question de la semaine? Ne vous inquiétez pas, je ne vous laisserai pas sans réponse.

Mon blogueur préféré est… (roulement de tambour – vous l’avez fait dans votre tête, n’est-ce pas?) Patrick Leroux. Vous le connaissez? Non? Alors avant de lire ce qui suit, je vous invite à consulter quelques instants son site Internet : www.patrickleroux.com.

Vous êtes de retour? Merveilleux. Donc, je disais que mon blogueur préféré était Patrick Leroux et que j’assumais mon penchant quétaine. Si je dis que ça fait, justement, quétaine, c’est que beaucoup de mes connaissances me l’ont dit quand je parle de lui. Mais bon, je les soupçonne secrètement à l’aimer, eux aussi, ce cher M. Leroux, mais en cachette.

 Un peu d’histoire…

Ma première rencontre avec ledit M. Leroux remonte au temps où je demeurais dans le Nord de l’Ontario, soit à Sudbury. Il était venu animer une conférence sur la motivation pour le Mouvement Desjardins (aussi mon employeur à l’époque). J’ai tout de suite cliqué sur lui : je l’ai a-d-o-r-é. En conférence, il est tout simplement exquis par sa façon de parler, de bouger, de nous faire rire, de nous inclure dans sa conférence et surtout, de nous faire réfléchir. Ainsi, à la pause – non, je n’ai même pas attendu la fin de sa conférence ! – je suis allée m’inscrire à sa liste d’envoi, ce qu’il appelle son Bulletin du Succès.

 Tout d’un bon blogue

Sous forme de blogue, il envoie, une fois par semaine (√ pour la fréquence), un bulletin qui fait de la motivation à  »l’eau de rose », dont certain pourrait le qualifier, mais qui pour moi m’aide à passer à travers une autre semaine de travail qui s’annonce ardue et très occupée. Il utilise des phrases simples, un langage familier et les textes sont courts à moyennement long (√ pour la rédaction), bien que parfois je le trouve un peu trop vendeur (il doit quand même avoir son gagne-pain). Il met aussi de belles images qui ont souvent tendances à me faire sourire (√ pour l’intérêt des lecteurs et l’apparence), mais la différence entre ses blogues et son site Web n’est pas évidente (on ne peut pas tout avoir !). Par contre, chaque article est accompagné d’une date de mise en liste, la liste des billets est affichée par ordre de parution et il en est de même pour les commentaires des lecteurs, qui eux aussi sont présentés dans le bon ordre (√ pour la continuité). Enfin, il envoi son blogue à sa liste d’envoi à chaque semaine (par abonnement); je n’ai donc pas à aller le chercher moi-même sur le Web (√ pour la facilité).1

Connaissez-vous quelqu’un qui n’aimerait pas un conférencier qui, dans son vidéo d’introduction, lance des phrases comme :

– Si tu veux voler comme un aigle, tient-toi pas avec des dindons;

– Plus tu lances au but (projets), plus tu vas ‘’scorer’’ (réussite). Arrêter de niaiser avec le ‘’puck’’;

– Pas de risque, pas de récompense;

– Il n’y a pas de mauvaises personnes… juste des personnes à la mauvaise place;

– Il faut se tenir avec des gens qui sont énergisants, plutôt qu’énergivores.

Alors, allez-vous y jeter un autre petit coup d’œil, vous abonnez à sa liste d’envoi pour le Bulletin du Succès? Car le rêve ultime de M. Leroux est d’inspirer plus de 1 000 000 de personnes à tous les lundis matins. Allez-vous l’aider à atteindre ce but?

 Avec 185 millions de blogueurs et plus dans le monde, je crois bien que M. Leroux tire très bien son épingle du jeu.

1.      Raymond Morin, Comment entreprendre le virage 2.0, Collection Entreprendre, pages 68-69

Publicités

3 réflexions au sujet de « Je suis quétaine et je l’avoue »

  1. C’est vrai que Patrick Leroux est un très bon motivateur. Je l’ai déjà entendu il y a quelques années et je l’ai aimé. Merci de nous le faire connaïtre en tant que blogueur. Je m’abonne à sa liste d’envoi pour recevoir son Bulletin du succès » Nous sommes deux quétaines maintenant… deux c’est mieux.

  2. Wow! Je ne le connaissais pas ce Patrick Leroux. J’aime bien ça façon d’être et de dire les choses. J’ai bien aimé la phrase où il dit : «Si tu veux voler comme un aigle, tiens-toi pas avec des dindons.» Je fais maintenant partie des quétaines. Deux c’est bien, mais trois c’est mieux ;p

  3. Alors là, je suis contente de vous avoir fait découvrir Patrick Leroux. J’espère que vous le suivez encore car, si je me rappelle bien, il envoyait beaucoup trop de courriels aux personnes qui s’inscrivaient à son blogue pour la première fois. Après tout, c’est vrai qu’il a une job à faire et qu’il doit gagner son gagne-pain. Mais ça se calme par la suite. J’espère que vous n’avez pas perdu patience et que vous le suivez toujours 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s